Millésime 2011 – Grand Cru Bouzy

Champagne Grand Cru Bouzy, Effervescent Brut 2011

C’est l’expression même du terroir d’exception de Bouzy. Issu de cette rare commune classée Grand Cru tant pour le pinot noir que pour le chardonnay, cette cuvée assemble les qualités de ce deux cépages dits “nobles” pour en faire un “Grand Champagne”.

SITUATION

Grand Cru provenant des terroirs de BOUZY

CÉPAGES

Pinot Noir 50%, Chardonnay 50%

SPÉCIFICATIONS

Teneur en alcool: 12.5% % vol.

DONNÉES TECHNIQUES

Age moyen des vignes: > 35 ans Volume de production: 3.600 bouteilles

SERVICE

Température de consommation : 12 °C Potentiel de garde : 2/4 ans

FICHE TECHNIQUE BOUTIQUE

Bouzy est un village de la Grande Montagne de Reims, et plus précisément de la “Côte des Noirs”, puisque fief du cépage Pinot Noir.

Sur ces coteaux, la vigne pousse sur des sols constitués par des fragments de meulières, de galets et de sables mélangés aux argiles de décalcification des meulières, entraînés par le ruissellement. Le limon des plateaux recouvre d’un manteau fertile le haut des coteaux, et les alluvions anciennes, formées de sables, graviers et galets de craie.

Il convient bien à la viticulture champenoise. Généralement de couleur claire, il assure dans la journée au profit de la vigne une bonne réverbération de la chaleur et de la lumière. Assez maigre, il est propice à la qualité.

Le sous-sol est de craie à bélemnites du sénonien supérieur (campanien) et craie à micrasters du sénonien inférieur de la Marne.

Déposée par les mers de la fin de l’ère secondaire, il y a quelque cent millions d’années, la craie du crétacé peut atteindre 200 mètres de profondeur. Elle absorbe la chaleur et la restitue. Elle fait de même avec l’eau pour en régulariser l’absorption par la vigne qui y plonge ses racines jusqu’à 3 à 4 mètres de profondeur.

Le climat est dans l’ensemble celui du Bassin Parisien, avec des hivers généralement doux, des printemps incertains, des étés chauds et des automnes frais mais habituellement assez beaux.

Assemblage et Parcelles

Ce n’est pas facile de répondre car l’assemblage c’est fait à partir de la dégustation des cuves et non pas à partir des parcelles. Alors une parcelle peut aller en totalité ou en partie dans une cuve une année et dans une autre l’année suivante.

 

Pour ”La Cuvée Perpetuelle”, on peut dire que globalement, l’assemblage est fait avec:

– Bouzy 92%

– Ambonnay 6%

– Louvois 2%

Les raisins peuvent provenir des parcelles suivantes :

– Bouzy: Les Brousses, Les Crans, En Meugnotte, Les Monts de Tauxièeres, Le Mont de Tours, Le Mont Rouge, en Houardes, Le Chemon de Louvois, Les Pierres, Les Cloches, En Vaudayants, La Terrière, La Nouer du Puit, La Côte aux Lièvres, Le moulin;

– Ambonnay: En Feuchère;

– Louvois: Les Gouttes d’Or.

Pour Authentique Rosé, Blanc de Noirs et Millésime seulement les vignes de Bouzy.

Pour le Blanc de Blanc :

– Bouzy environ 1/3: Le Mont Rouge, La Terrière, Le Moulin

– Brasles (Aisne): 2/3 avec Les Vieilles Vignes et Les Montagnes

Une moitié de Pinot Noir pour la personnalité, la rondeur et la typicité du terroir avec une autre moitié de Chardonnay pour la fraîcheur et la durée dans le temps composent ce millésime.

La sélection se fait en priorité dans les vignes à faible rendement pour obtenir une belle expression du terroir.

Dosage 6 grammes par litre.

Précoce sous le signe de la fraîcheur.
Avec un mois de juillet pluvieux, plutôt gris et extrêment frais et un mois d’août globalement frais et humide mis à part quelques brusques périodes très chaudes, il était difficile de prévoir comment allait se dérouler cette maturation d’année précose. Une fois le scénario caniculaire écarté, il fallait rester sur ses gardes car la maturation a bel et bien débuté fin juillet avec des journées longues et un ensoleillement tout a fait honorable. Une cinétique forte d’accumulation des sucres s’est mise en place dès la première semaine de suivi, et dans le même temps, les poids de grappes progressaient considérablement. Au final, il semblerait que 2011 soit une année record en termes de vitesse de charge en sucres par rapport aux archives informatisées du réseau matu depuis 1988.

Vignoble cultivé sur le principe de la viticulture durable, utilisant des engrais organiques, enherbement et autres techniques préservant au mieux la nature.

Les vieilles vignes ne sont plus arrachées mais entretenues par entre-plantation afin de préserver la diversité du potentiel génétique.

Pressurage traditionnel, séparation des jus en 4 ou 5 fractions.

Différenciation jeunes et vieilles vignes, thermorégulation de la fermentation à 18°C, conservation sur lies de fermentation, dégradation malolactique recherchée. Dosage 6 grammes par litre.

Oeil: bulle fine, mousse à la fois discrète et persistante, robede couleur or légèrement ambrée.

Nez: maturité et vinosité sans excès, l’équilibre des deux cépages apporte à la fois des parfums de fruits blancs et demirabelle sur un fond floral.

Bouche: bonne attaque franche, équilibrée par une belle rondeur, avec une longueur digne des plus grands crus, qui laisse un palais frais.

Cette bouteille se suffit à elle même, tant le vin est complexe et complet. Accompagne aussi le poissons à la crème, en terrine, ou crus, les coquillages frais, en sauce et en cassolette, les crustacés grillés et les fruits de mer.